728 x 90

Barack Obama nomme Ashton Carter à la tête du Pentagone

Barack Obama nomme Ashton Carter à la tête du Pentagone

Barack Obama, a annoncé ce vendredi matin qu’il a nommé Ashton Carter à la tête du Pentagone pour prendre la place de Chuck Hagel. Rappelons qu’il dix jours, que le Maison Blanche avait annoncé que Chuck Hagel quittait la tête du Pentagone en vue de renouveler impérativement la tête du ministère de la Défense. Très

Barack Obama, a annoncé ce vendredi matin qu’il a nommé Ashton Carter à la tête du Pentagone pour prendre la place de Chuck Hagel.

tonRappelons qu’il dix jours, que le Maison Blanche avait annoncé que Chuck Hagel quittait la tête du Pentagone en vue de renouveler impérativement la tête du ministère de la Défense. Très célèbre pour son franc-parler, M. Carter âgé de 60 ans spécialiste des questions budgétaires et un grand connaisseur des secrets du Pentagone, dont il fut le numéro 2 entre 2011 et 2013.

 

Le Sénat d’accord avec la nomination avant le vote

A priori, le Sénat ne s’opposera pas à sa nomination dans la mesure où de nombreux sénateurs républicains n’y voyaient aucune opposition à sa nomination. Le sénateur républicain John McCain a déclaré qu’il disposait des qualités requises pour ce poste, tout en indiquant, qu’il ne pourra pas influencer les décisions importantes en matière de sécurité nationale, comme la lutte contre l’organisation de l’Etat islamique en Irak et en Syrie.

Deux ex secrétaires à la Défense, comme Robert Gates et Leon Panetta ont formulé dans leurs mémoires diffusés récemment, leur frustration sur la façon dont fonctionne la Maison Blanche. Questionné jeudi sur la marge de manœuvre dont disposerait le remplaçant de M. Hagel, qui semble n’avoir pas réussi à se faire accepter dans le premier cercle du président, le porte-parole de l’exécutif, Josh Earnest, a déclaré que l’existence de brouilles entre la Maison Blanche et le Pentagone n’était ni nouvelle, ni propre à cette administration.

L’un des candidats au poste s’était retiré 

Mais il a également précisé le partage des rôles : le président demeure le commandant en chef des forces armées et il est au-dessus de la chaine de commandement a-t-il souligné. Cela ne veut pas dire que le président intervient dans ce qui se passe au ministère de la Défense.

Michèle Flournoy, ex numéro trois du Pentagone qui faisait partie des favoris pour prendre la place de M. Hagel et devenir la première femme à la tête de l’armée américaine a retiré sa candidature dès la semaine passée, évoquant des raisons familiales.

Charlotte
Charlotte
AUTHOR
PROFIL