728 x 90

Alain Juppé garde la première place dans les sondages pour la primaire

Alain Juppé garde la première place dans les sondages pour la primaire

Premier dans les sondages, Alain Juppé fait l’objet d’attaques venant des membres du Parti socialiste qui préparent aussi leur primaire. Ce dernier ne change pas dans ses principes mais répond tout simplement.

Le fait d’avoir de l’avantage dans les sondages permet de bien de sentir, mais cela peut aussi représenter un danger. On peut maintenant devenir une cible pour l’opposition. Et Alain Juppé en sait quelque chose car il est attaqué depuis plusieurs semaines.

Le maire de Bordeaux est même attaqué par ses adversaires dans sa formation politique. C’est le cas de Nicolas Sarkozy qui le présente comme un centriste qui va faire une alternance faible » en se faisant élire par les votants de la gauche à la primaire.

Du côté du parti au pouvoir, l’ex chef du gouvernement est considéré comme un « ultralibéral sur le social » a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis.

« Alain Juppé offre une solidarité accablée » a lancé François Hollande dans un entretien accordé à L’Obs, le 12 octobre. Et l’aile dure du PS doit venir en aide. D’ailleurs, le mercredi, BFMTV a dévoilé des propos d’un membre de l’entourage du Chef de l’Etat adressés à des élus du PS. Rappelons que M. Juppé a poussé les français à manifester contre la réforme des retraites » et qu’il a avait fait la proposition de supprimer l’impôt de solidarité sur la fortune.

Hollande détruit le modèle français

Face aux propos de certains observateurs qui pensent qu’il a un programme de gauche et que d’autres considèrent qu’il est un homme de droite Alain Juppé a répondu au cours de l’un de ses plus importants meetings à Rennes «  il ya des gens aux PS qui mènent une campagne contre moi disant que je veux détruire le modèle social français. Le PS est en perte de vitesse, car il n’a pas de chef, de candidat ou encore de favori. Or il déclare que celui qui a détruit le modèle social français c’est bel et bien François Hollande. En attendant, le maire de Bordeaux poursuit son bout de chemin avant la primaire.

Ruben
Ruben
ADMINISTRATOR
PROFIL